D’après le prof, le Traitement Automatique des langues (du langage), c’est la mise en oeuvre d’une chaîne de traitement textuel semi-automatique, depuis la récupération des données, jusqu’à leur présentation.

Et après cela d’ajouter, qu’il ne saurait que trop nous conseiller de méditer pieusement sur un texte très instructif de Marcel Cori et Jacqueline Léon, La constitution du TAL, Etude historique des dénominations et des concepts, 2002, TAL, Vol. 43, n° 3, p. 21-55. que vous pouvez lire ici. Vous trouverez bientôt un résumé sur ce blog, il faut d’abord que je finisse de lire les 36 pages en pdf.

Voilà en quelques lignes ce qu’on étudie en Master TAL.

Sam.