Biocarburant !

C’est le mot  qui fera l’objet de nos recherches. Après l’abandon de nos recherches sur le verbe penser, il a fallu qu’on trouve un autre mot qui soit exploitable  pour le sujet « La vie multilingue des mots sur le web » en français et en khmer. Après avoir erré quelques heures sur le web, je tombe sur un article très intéressant au sujet d’une lycéenne cambodgienne qui avait reçu le prix du meilleur espoir scientifique d’une fondation pour un projet qu’elle avait mené sur un biocarburant à base d’huile d’un arbre que l’on trouve au Cambodge.

Le biocarburant, c’est un sujet qui est tout à fait d’actu. Avec tout ce qu’on voit autour de nous comme catastrophes écologiques ( centrale nucléaire japonaise qui fuit, bateau pétrolier échoué, j’en passe et des meilleures), ce thème fait sans aucun doute l’objet de sérieuses investigations afin de sortir notre planète de cette impasse écologique, dans le cas contraire on court droit à notre perte. Le substantif « biocarburant » est utilisé comme hyperonyme pour désigner des carburants « alternatifs » à ceux qui sont actuellement utilisés et qui provoquent une dégradation de l’environnement, de la qualité de l’air et sont responsables de la pollution et du réchauffement climatique – entre autres.

C’est un sujet universel, ce mot concerne tout le monde, dans tous les pays des forêts  cambodgiennes au Grenelle de l’environnement en passant par  les ONG qui militent pour la préservation de la planète. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’étudier le substantif biocarburant pour notre projet la vie multilingue des mots sur le web.

Une petite étude lexicologique de biocarburant s’impose, elle se trouve ici.

Sam